Pas encore inscrit ? | Passe oublié

PUYO et la communauté Tawasap

09/09/2012 | puyo | 1 commentaire |

PUYO et la communauté Tawasap

Puyo, petite ville de l’Oriente où l’on trouve un couch assez rapidement. Nous arrivons en début de soirée et allons manger trankilou, histoire de se remplir le bidon :) Nous prenons contact avec Yuankan, qui nous informe qu’il n’est pas dispo ce soir. Bon bah ok, ce sera l’hôtel pour ce soir ! On ne va pas chercher très loin, notre petit resto fait aussi hôtel. Le lendemain, on part sans trop se presser à la découverte de la ville. On recherche l’office du tourisme, histoire d’avoir la carte de la ciudad et les infos qui vont avec. Ah bah c’est cool, on apprend que le mois d’août et le mois du tourisme, avec pas mal d’activités d’organisées, genre rafting, spectacles, festivals, rallye, etc. On se promène dans la ville et allons dans un endroit « el paseo touristico » où seuls les piétons peuvent y aller. C’est une sorte de petit chemin pavé longeant la rivière. Tout en marchant et appréciant les paysages lu lieu, on découvre des murs d’argile ! Ah bah, il ne nous en faut pas plus pour s’amuser. A chacun sa boule d’argile, Rémy ne peut pas s’empêcher dans mettre sur le visage, épaules et bras de Justine qui tentera, elle aussi de lui en mettre ! Oui oui, 2 enfant et alors ^^ On se pose à la rivière afin de laisser libre notre esprit créatif. Chacun de son côté réalise sa propre poterie…retour à l’enfance et aux dessins enfantins ! Le chemin continue jusqu’à arriver à la route de l’autre côté de la ville. Ouais bah, il n’y a pas grand-chose à faire ici. Hop hop hop, on fait demi-tour trankilou. De retour à l’entrée, on aperçoit un mirador (oui oui, il y a souvent des miradors « artificiel » dans les villes de la Selva. On y monte, et « oh putain ! C’est que ça bouge bien l’bordel ! » De la haut, on admire à la fois la ville et le côté de l’Amazonie avec des arbres à perte de vue. Une vue bien sympa. La faim commence à se faire ressentir et nous allons dans un bar où nous pouvons déguster un plat typique : choclo avec oignons, chips, citron, maïs grillés… un vrai régal !!!! On ajoute à tout cela, une petite bière, histoire de faire passer le tout ;) Suite à un message étrange de notre couch « vous êtes certains de vouloir venir chez moi ? Vous avez bien lu mon profil ? » On se décide d’aller voir de nouveau sur Internet… Rien à déclarer, on a bien compris, pas d’électricité, ni eau courante…mais oui, on veut y aller ! L’heure tourne, et nous voulons aller à une association sur la protection des singes qui s’appelle « Los paseos de los monos ». Nous voulons faire du volontariat, histoire de donner un peu de notre temps et de notre savoir-faire… Euh, on sait faire quoi nous ? Ahahah. On se dépêche et prenons le bus. On s’arrête au croisement et essayons de faire du stop. Hop ça fonctionne. Nous n’avons plus beaucoup de temps, l’assos ferme à 17h ! En chemin, nous rencontrons deux françaises (une mère et sa fille) qui ont tout compris à la vie et qui ont tout quitté pour venir vivre dans ce lieu magnifique. Elle nous raconte un peu leur vie et parlons aussi un peu l’association. Elles ne nous donnent pas forcément une très bonne image… Etrange car sur le net (forums), les gens ne disent que du bien de cette association. Pas de souci pour nous, nous allons faire notre propre opinion et y entrons. Nous rencontrons, on rencontre quelques volontaires et le président, un suisse, avec un gros cigare au bec. Bien plus simple de parler en français pour mieux comprendre. On apprend qu’il faut payer 150 $ par semaine avec l’hébergement et les repas de compris (sur leur site, 100 $ annoncé). Bah c’est un peu cher pour nous ! On continue la discussion et découvrons en même temps les lieux. Wouhaa, des fils électriques pour les empêcher de sortir de leurs parcs, un discours qui fait peur « saloperies de singes » Un lieu qui manque de soin, de propreté, pas agréable du tout. On a donc très vite une idée du président et de la vice-présidente… Ok ce n’est pas ici que l’on va venir bosser !! C’est même une association honteuse qui mériterait d’être dénoncée. On s’empêche pas d’en faire une mauvaise pub à toutes nos rencontres. Début de soirée, nous retournons en ville. Il y a la présentation du mois du tourisme sur la place principal avec un feu d’artifice en prime. On doit retrouver notre couch vers 20h, nous avons un peu de temps devant nous. On file s’approvisionner en bières, chargeons les sacs et s’installons sur la place. Bah il n’y a pas grand monde, mais c’est sympa. Appel de Yuankam, il arrive en camionnette avec d’autres personnes. Hop hop hop, on monte et filons à la maison de ces parents qui se situe en ville. On reste là un ptit moment, le temps d’attendre Gaby qui arrive vers 23h. L’heure tourne nous allons la chercher avec Yuankam et Ismaël, son pote. Nous sommes vendredi soir, oh bah on va aller aux bars. Nous partons dans un premier bar, où nous consommons quelques bières, dansons un peu et discutons. On découvre un couch bien sympa, qui ne se prend pas la tête et qui aime bien profiter de la vie ! On enchaine sur un second bar, tout aussi cool. On continue dans l’ambiance reggae. On fait la rencontre d’une française qui est venue aussi vivre à Puyo (Tiphaine) et de Nanky, qui lui vit dans une communauté (à ce moment-là, on ne sait pas !) Yuankam nous annonce qu’il n’y a pas de toit à la maison où nous allons dormir. C’est une maison en plein milieu la forêt qu’il rénove apparemment. Bon, bah, on ne sait pas trop à quoi s’attendre du coup. Justine et Gaby ont une petite appréhension quand même. On repart en camionnette, on s’enfonce dans des petits chemins. On s’arrête, on prend nos gros sacs et nous devons marcher un peu pour arriver jusque la maison. Grâce à la lune, le chemin est plutôt bien éclairé. Nous arrivons à la maison et arrivons à imaginer la beauté de la maison. Nous sommes extrêmement loin du récit de notre ami !!!! La maison est très grande, effectivement sans électricité. Du coup, on a du mal à découvrir la beauté de cette demeure en bois. On ne traine pas et allons se coucher. Le lendemain matin, on se réveille chacun son tour, stupéfait par le cadre où on se trouve et cette baraque ! Notre ami couch a quitté la maison pour aller travailler. On se pose dans les hamacs et faisons réellement la découverte de Nanky. On apprend alors qu’il vit dans une communauté Shuar, qu’il fait de la musique. Nous découvrons également, la manière de penser des Shuars. A nous trois, nous avalons ses paroles et on se dit qu’eux aussi ont tout compris à la vie. Ils nous invitent à découvrir sa communauté dès qu’on le souhaite. Ah bah à nous pas deux fois ! Surtout que celle-ci semble être, « une vraie de vraie » et non un lieu à touristes. Nous sommes samedi et décidons d’y aller le lundi qui suit. Le temps passe encore très vite, c’est déjà le début d’après-midi. On se décide d’aller voir une cascade à côté de la ville. On part choper le bus et nous arrêtons au terminal de la ville pour prendre un autre bus. Nous descendons sur la route… lol il n’y a rien et on ne sait pas où est le chemin qui nous emmène là-bas !! On essaie de se renseigner. Une sorte d’entrée bien veillotte en bois nous inspire… allez on va par-là ! Le chemin est plus ou moins tracé. Nous marchons, nous marchons et arrivons sur une petite rivière où il n’y a plus de chemin après. Ok, on remonte et prenons l’autre chemin, peut-être que nous aurons plus de chance… Hey bien non !!! C’est comme un cul de sac ! Ok tant pis, on se pose ici un instant pour discuter et profiter du lieu si paisible. Nanky nous fait écouter une musique Shuar de son père. Nous sommes tous les trois conquis !! Une musique superbe, apaisante, avec sons de la nature. Après ces beaux petits moments de découverte, on reprend le chemin afin de retourner en ville. On part se promener de nouveau au Paseo Touristico de la ville. Justine et Nanky se baignent alors que Rémy et Gaby se font une bataille d’argile un peu plus loin !!!! De loin, on voit la pluie arrivant. Tchuta !!!! Elle semble bien puissante celle-là ! Effectivement, même pas le temps de sortir du Paseo que la pluie nous tombe dessus en 2 secondes !! Une averse incroyable (on est en Amazonie, donc forcément, ce n’est pas trop surprenant !) s’abat sur nous. A contre cœur, on part s’abriter dans un café :p Fin de soirée, nous partons tous dormir. Le lendemain, Nanky nous quitte et nous, nous décidons de tenter une autre cascade ! Qui sait, nous aurons peut-être un peu plus de chance. Bus et auto-stop, nous arrivons sur les lieux à Triumph. On se renseigne auprès de la Police, qui nous dit que le chemin n’est pas entretenu et qu’il n’y a plus personne qui ne va voir la cascade… OK ça recommence bien. Aventuriers que nous sommes, nous y allons quand même. Cette fois-ci, nous trouvons le bon chemin, mais c’est qu’il commence à se faire « tard » Il est 17h30… et le soleil va bientôt se coucher. On le tente ! On descend, on descend, le chemin est un peu merdique et ça descend vraiment pas mal. Plus on descend, plus il commence à faire sombre. Rémy décide donc de prendre de l’avance pour savoir si c’est encore loin. Justine et Gaby attendent le retour de Rémy. Ok, c’est quand même quelques bonnes minutes après qu’il revient. Effectivement, nous n’irons pas assez vite pour descendre et remonter à temps avant le coucher du soleil. Bon bah, encore une fois, ce sera pour une prochaine fois la cascade, tant pis !!! On retourne en ville, se promener un peu et rencontrons de nouveau Nanky. On passe la soirée trankilou car Gaby doit reprendre le bus dans la nuit. Lendemain, lundi, c’est décidé, nous partons à la communauté. Afin de ne pas arriver sans rien, nous achetons de la nourriture, des cahiers et des crayons pour les enfants de la communauté. Nous prenons le bus, en direction de Palora, petit village à 1h de Puyo. De là, on doit trouver une voiture qui puisse nous déposer à l’entrée de la communauté car c’est quand même à 30min à pied et on est bien bien chargé. Entre le moment où nous attendons, nous rencontrons de manière très furtive son père, Tsama et sa femme Maria. Nous y arrivons enfin !! On entre par un petit pont de bois, on est tout content, tout sourire. Nous faisons la rencontre dans un premier temps, du grand frère de Nanky, Gyru, qui vie dans une cabane en bois en ovale et de certains de ces oncles (enfin, sur le coup, on ne comprend pas trop tous les liens de parentés). Nous continue notre chemin dans cette jungle, et quel chemin !! Pour arriver à sa maison, il faut gravie une bonne montée qui nous mène a la montagne sacrée de Mura!!! Aie aie aie, certes pas très très longue, mais bien difficile. En haut, nous rencontrons, les petits frères Naikim et Natem, et la petite sœur Tamia. Deux autres personnes sont également là, Adac et Violetta (Lui de Nicaragua, elle du Chili). Un peu plus tard dans la journée, nous rencontrons un américain et ses deux enfants. Tous ces gens sont des amis du père et viennent passer un temps pour décompresser. On découvre les lieux, nous en avons déjà plein les yeux ! Un lieu très naturel avec des habitations en bois, des portes en bambous et aussi des lits rustiques ! Ah bah, ici on oublie le confort que l’on peut connaître. Rémy dort sur des planches en bois comme sommier (quasi à même le sol) et Justine sur un sommier de bois de bambous. On redescend au centre de la communauté pour aller jouer au foot. En y allant, on rencontre d’autres personnes de la famille. A vrai dire, on n’arrive toujours pas vraiment à savoir qui et qui dans la famille !!!! Bah oui, il existe des oncles plus jeunes que les neveux… des frères et sœurs de 30 ans de différence…avec des mariages et remariages. Hey ouais pas toujours évident de faire les liens entre tous ;) Nous partons donc rejoindre d’autres jeunes de la communauté voisine pour faire la partie de football (tous les jours, vers 17h, ils jouent au foot) : Aujourd’hui, le souci c’est que personne n’a le ballon et personne se motive à le chercher. Bref, tant pis pour la partie, on remonte à Mura (nom du lieu où se situe la maison). On discute avec les personnes, nous faisons connaissance. Le père et sa femme ne sont pas à la communauté pour la journée. Nous ferons donc connaissance avec eux le lendemain. Il fait déjà bien noir, nous sommes tous réunis dans la cuisine à côté du feu de bois à même le sol. Adac raconte des histoires (avec sa lumière frontale qui éclaire son visage bien barbu), les enfants sont comme hypnotisés par ce qu’il dit. « Une autre, une autre ! » disent-ils :) C’est un moment magique, partager le moment d’une soirée autour d’un feu avec des personnes provenant de pays, de cultures bien différentes. C’est donc bien ça le plaisir du voyage… Le temps passe, il n’est pas forcément très tard, mais ici, sans électricité, on vit au rythme du soleil. Nous allons donc tous nous coucher. Le lendemain tôt, à 6h du mat, on découvre la magnifique vue depuis l’étage de la maison…Incroyable !! La vue que nous avons est toute simple… nous sommes au-dessus des arbres de l’Amazonie (dont on ne voit pas la fin) et apercevons 5 volcans dont le Sangay et le Tungurahua. La vue est extraordinaire…paradisiaque !!! C’est bien beau, mais il fait encore bien froid alors on retourne se coucher un instant car en plus, personne n’est levé. Au matin, on apprend qu’une cérémonie va être ce soir pour l’anniversaire de Nanky et celui du jeune américain (Alex). Au moment d’apprendre ca, nous sommes super heureux d’avoir la chance d’y participer. A vrai dire, on ne sait pas à quoi s’attendre et on ne demande rien pour avoir la surprise. On se fait peindre le visage tout comme toutes les personnes présentes. Ouhhh que nous sommes beau ^^ Il y a intérêt car la peinture reste pas moins d’une semaine !!! Ensuite, on prend du beau temps à découvrir les lieux et les personnes. Alors que Rémy s’en va se baigner et pêcher avec les gosses, sachant que la pêche constitue à écraser des racines puis à les jeter avec leur jus. Cette racine est un poison pour les poissons et ils remontent tout simplement à la surface de l’eau. Y’a pas plus simple ! Justine découvre le jardin botanique, qui se situe en contre-bas de la maison. Nanky lui fait gouter des plantes directement arrachés de la terre. Elle découvre des saveurs bien fortes et inimaginables en regardant la plantes, qui, à l’odorat ne sent absolument rien. Le temps passe, la grand-mère arrive et prépare le poisson ramené par Tsama, Adac et Violetta (les jeunes et Remy sont revenus bredouilles…rivière trop petite). A la manière des indigènes, le poisson va cuire sur le feu dans des feuilles de bananiers bien grandes. Avant la cérémonie, Tsama nous réunit tous avant la cérémonie et nous explique un peu le déroulement. Fin de l’explication, il demande à tous de présenter ses mains ouvertes devant lui. Les gosses avant nous, tout le monde avant nous d’ailleurs et on regarde… Ils snifent un liquide, du tabac, qui permet de se nettoyer et d’avoir l’esprit bien ouvert. Ohhh bah c’est que ca pique à fond le nez !! On tousse pas mal, la sensation est étrange, tout comme les premières fois ! Suite à ça, on file à table et ici, on n’attend pas que tout le monde soit servi !! Hop hop hop, l’assiette arrive, on attaque !! Le poisson est délicieux, mais plein d’arêtes !!! En boisson, nous avons droit à un bol en céramique que l’on se partage. La chicha de Yuca qui est mastiqué et recraché par les femmes. Un gout assez spécial dont Rémy n’est pas fan. Le repas terminé, la cérémonie commence. Tous sont en habits traditionnels. Les hommes avec un drap des hanches jusqu’aux chevilles. Chacun porte son propre collier fabriqué par eux. Ils peuvent être d’os d’anaconda par exemple. Les femmes et demoiselles, quant à elles, sont habillées d’une robe rouge pour les femmes et bleu pour les jeunes filles (ce qui n’est pas toujours respecté). Tsama commence à parler. Les touristes (américains, Adac, Violetta et nous) nous installons sur le banc. Gyru effectue une danse accompagnée de sa lance tout en poussant des cris. Rien que ça, c’est déjà incroyable ! Le père nous invite à nous lever et de former tous ensemble un cercle. A chacun notre tour, nous annonçons ce que l’on souhaite pour Nanky et Alex, nos vœux. A cet instant, on ressent l’amour qui lie toute cette famille. C’est très très fort en émotion. Rémy arrive à retenir ses larmes alors que Justine n’y arrivera pas. C’est tellement beau et fort ces moments de partage. La cérémonie continue, nous poussons des cris tous ensemble pour libérer les sentiments que nous avons. En symbole très fort, le père va offrir à son fils, sa couronne de plumes de Toucan. Une accolade se fait entre les deux, Nanky pleure, tout comme tout le monde du cercle ;) Cette couronne signifie qu’il est bel et bien devenu un homme et qu’il peut désormais construire sa propre famille et sa propre maison. Elle est également le symbole de l’amour ; ce qui touche extrêmement Nanky. La cérémonie se termine par de la musique. Il s’avère que la famille sait parfaitement manier les instruments. En famille, ils jouent, les enfants dansent et pour la dernières, nous les accompagnerons. Un pur de moment de bonheur, de joie et de partage que nous vivons !!! La soirée est bien avancée, nous filons nous coucher. Le lendemain, c’est journée trankilou, on ne fait pas grand-chose. Dans l’après-midi, Rémy et les américains font leurs sacs pour quitter la communauté. Rémy rejoint Gaby à Quito pour passer un week-end à la mer, direction Atacames (ahhh…c’est beau l’amour !!!). Justine quant à elle, reste à la communauté, lieu bien plus tranquille que les bruits et la pollution de la capitale ! Le lendemain, journée boulot à la communauté, mais plutôt tranquille. Fin de journée, Justine apprend qu’il y a la fête au village d’à côté. Héhé, c’est vendredi ^^ C’est parti pour danser salsa, bachata, Rumba… Le lendemain est une journée bien plus difficile. Alors que la plupart des gens, ont débuté le boulot le matin, Justine, elle est à la popote avec Maria pour nourrir tous les travailleurs ! (une bonne dizaine au total) Bah c’est que ce n’est pas facile… pas habituée à cuisiner pour autant de personnes et surtout pas habituée à cuisinier sur un feu.  L’après-midi, les femmes donnent à un coup de main pour apporter les parpaings… pfiouuu que c’est difficile !! Mais bon, comme ils disent ici, il n’y a pas de chef et si tu veux te reposer, tu te reposes !!! Le lendemain, c’est dimanche. Justine a l’occasion de faire un bain de plantes. Un bain avec les techniques de la maison : dans un trou dans la terre, on dépose la marmite bouillante d’eau et de plantes, puis on s’installe et on nous dépose des couvertures extra chaudes. C’est un peu comme un sauna artisanal ;) Quel bien fou ce que procure ce bain !!!! Relaxant, décontractant, apaisant… que du bonheur. Rémy quant à lui, se décontracte à sa manière… Accompagné du frère et des amis de Gaby, c’est la fête à la plage d’Atacames. C’est un long weekend alors tout le monde file à la plage et surtout à Atacames. Du coup, plages remplis de monde. Un peu comme la côte d’azur française ! Première soirée, arrivés dans la nuit dans un superbe hôtel avec piscine, jakousi et vue sur la mer, l’apéro commence autour d’un pictionary jusqu’au ptit matin où certains finirons à la plage jusqu’au soir suivant sans repos et toujours dans la folie des jeux de société ou « à la con ». Aussi fous qu’ils peuvent être, les potes finiront même par enterrer Rémy et Gaby dans le sable… mais attention… non non pas allongés, mais bel et bien debout !!! Au vue de la taille de Rémy, bah il y a du boulot !!! Tous rentrent sur Quito le dimanche soir. Rémy hésite à rentrer à la communauté car il doit re-revenir sur Quito le mercredi pour l’anniversaire de Gaby. Un contact par téléphone avec Justine et c’est décidé, il reste sur Quito. Justine et Nanky vont les rejoindre mercredi pour fêter tous ensemble cet événement. Alors que Justine à la communauté carbure au riz, Rémy profite de la civilisation et retrouve les saveurs de nos plats français à l’occasion d’un restaurant français pour fêter en amoureux l’anniversaire de sa dulcinée. Le samedi, nous sommes tous réunis avec le frangin de Gaby et les couch argentins Lucia et Fabio. Entre bières et pictionary, les fous rires vont bon train !!!! Le dimanche, c’est journée tranquille. Gaby et Rémy partent chez sa mère pour manger le gâteau d’anniversaire. Le retour à la communauté est prévu pour dans la nuit de dimanche à lundi, alors on se repose plus ou moins. Nous partons de l’appart à 3h30 du mat, histoire de pouvoir prendre le bus qui nous emmène au terminal de bus (au sud) Malheureusement, à quelques minutes nous le loupons :/ Dilemme… soit on attend le prochain qui est dans une heure, soit on prend un taxi, qui va nous coûter bien plus cher… Ouff, un homme l’a loupé aussi. Alors d’accord, on partage le taxi pour pouvoir payer moins cher. Finalement, on va devoir attendre 45min au terminal. Pfiouuuu qu’est ce qu’il fait froid !!!!! 5h plus tard, nous voilà de nouveau à Puyo. On fait une halte chez la grand-mère de Nanky. On part de nouveau acheter de la nourriture pour la famille de la communauté. Nous arrivons en fin d’aprèm à Tawasap (nom de la communauté). En quelques jours, beaucoup de choses ont changé ! Ils sont en train de construire un pont pour entrer en voiture… bah du coup, c’est un peu galère pour traverser. Pas mal d’arbres en moins, et la maison du padre quasi terminée !!! C’est annoncé, le lendemain, on va bosser !!! On défraîchit le terrain de Nanky. Les deux mecs se munissent d’une machette et Justine a le boulot le plus nul … ramasser les branches couper par eux et les jeter !!!!! Plus les arbres tombent, plus il fait chaud ! Bah oui, forcément il n’y a plus d’ombre ! La tronçonneuse ne fonctionnant pas, même les gros arbres vont être coupés à grand coups de machettes. Les mains s’encloquent… Il est en 11h30, Justine quitte le chantier pour aller faire la popote. L’après-midi on se repose un peu, puis on part à la rivière laver nos fringues ! Hey ouais, on s’adapte ^^ Début de soirée, on rejoint les trois frères Gyru, Messet et Nanky qui jouent de la musique. Un moment vraiment sympa où l’on partage notre ressenti sur ce qu’ils font. Il est 20h, bah il serait peut-être temps de remonter à Mura pour cuisiner, il y a les gosses qui doivent nous attendre ! On monte et surprise, les gosses dorment… Bah c’est pas grave, nous on va manger ! Le lendemain matin, on trainasse à trois et Nanky nous fait goûter la chicha qui a désormais fermentée. Elle se boit très facilement, sans le goût d’alcool et tout en discutant on en boit, on en boit…et au moment de se lever…ah bah ouais, on est PT :D Ouais, sympa le petit déj !!! Fatigués d’avoir tester une nouvelle saveur, bah on repart faire la sieste !! Ah ouais, vraiment difficile les vacances ^^ Dans l’après-midi Nanky repart sur Puyo, quant à nous, nous restons ici. Nous jouons aux cartes avec les gosses. Un joli moment de partage. Chacun propose un jeu et chacun triche à sa façon !! Il est bien tard, les gamins ne se plaignent pas mais non toujours pas mangés de la journée !! Allez, on part tous ensemble à la cuisine préparer un petit truc. Le truc c’est qu’il nous faut toujours pas moins d’une heure pour faire la bouffe… c’est ultra long au feu de bois !  On suit toujours le rythme du soleil. Maintenant à 9h-9h30 bah on est fatigué !! Oui appelez-nous les papys !!!!!!

Le lendemain, Nanky nous annonce qu’ils vont participer à deux festivals sur Puyo et un aux alentour. Super, on va avoir l’occaz de les voir jouer en live et pouvoir les supporter ! Nous partons le vendredi tous ensembles sur Puyo pour le premier qui se déroule au soir sur le Malecon de la ville. En journée, nous trainons à deux dans la ville en attendant que les amigos nous rejoignent. Fin d’aprèm, pour les attendre et pour échapper à la pluie qui tombe bien fort, on se pose dans un bar. Il pleut tellement fort que l’on se demande si le festival va être annulé ou pas. On apprend que le festival est tourné sur les danses et chants d’Amazonie. On y rencontre donc pas mal de cultures différentes. La pluie est toujours au rendez-vous, mais ça ne nous empêche pas de bien bien rigoler ! L’animateur du festival prend la parole et recherche une personne pour offrir un petit sac en souvenir de la ville. Justine, grande gamelle crie « Francia » !! Pas loupé, elle est invitée à monter sur la scène. Blablabla et hop, redescend avec le sac en poche ;) C’est aux frères de faire leur prestation. Quelle merde, au même moment, la pluie qui s’était calmée reprend de plus belle. Hey bien en tant que supporters, ce n’est pas la pluie qui va nous arrêter, on se met devant la scène et dansons sur le rythme de leurs chansons. A la fin, nous sommes quand même bien trempés !!! Le festival se termine bien rapidement, mais pas notre soirée… on file tous au bar ! Le second festival est prévu pour le lendemain matin. Avec les instruments, nous partons en bus, dans une petite communauté Shuar. A notre étonnement, bah il n’y a pas de public. Il n’y a que les personnes de la communauté (tous sont de la même famille !!). Ils sont tous habillés en habits traditionnels. Chacun son talent, chant ou danse, nous, nous sommes aux anges de découvrir tout ça !!! Les prestations s’enchainent, et nous bah on est bien à l’aise ^^ Il est 14h, le festival prend fin. Le temps que les frères se changent, nous reprenons la route pour Puyo, direction le troisième et dernier festival. On se pose quelques instants chez la grand-mère des frangins en attendant l’heure. Tic tac tic tac, ok on y va !!! On se rend sur la place principale de la ville où se fait la représentation. Ahh, il y a bien plus de monde qu’aux précédents festivals ! Après deux entrainements, les frères ne sont pas stressés. Ce festival regroupe les artistes qui ont participés à « Ecuador tiene talento » dont nos amis ont fini semi finalistes ;) De nouveau, les supporters présents, on file dans le public pour bien profiter du spectacle ! La soirée n’est toujours pas terminée pour nous, nous filons dans le bar où à présent, bah on connait les gérants…facile...c’est une francaise !!!! Le lendemain, hop hop hop, c’est retour à la communauté ! Le lendemain, Nanky et Rémy vont travailler un peu en forêt, creuser une tranchée pour l’écoulement de l’eau. Justine qui désirait les soutenir par sa présence à juste eu les pieds dévorés par les moucherons… ca l’apprendra à rester et ne rien faire ;) Ici, on bosse pas beaucoup beaucoup, oui l’après-midi c’est détente ^^ Ce n’est pas plus mal, au vu de la chaleur qu’il peut y avoir parfois !!!! Le lendemain matin, Nanky nous quitte pour Puyo. Rémy, qui ressent le besoin de s’activer un peu, descend pour donner un coup de main aux bosseurs d’en bas qui travaillent encore sur la maison du père. Justine ne voulant pas rester seule en haut, prend un cahier et le suit pour écrire le blog (on pense à vous quand même les curieux !!!) Le temps passe, et la madre n’est toujours pas de retour. Ok, il est 12h30, il faudrait peut-être aller faire à manger. Allez Justine, monte à Mura et prépare quelque chose ! Après-midi on passe du temps avec les gamins, qui, désormais, réclament sans cesse de jouer aux cartes !!! Arfff, une petite sieste avant et c’est ok. Nous avons prévu de quitter la communauté le lendemain (mercredi), seulement les parents nous informent qu’il y a une fête à la communauté en raison de la fin des travaux et qu’il ne faut pas que l’on loupe ca. Hummmm, qu’est-ce que l’on fait… Bon bah, nous ne sommes plus à une journée près. On partira jeudi dans l’aprèm. Bah du coup, le mercredi, c’est qu’on se fait un peu chier :/ il pleut de trop, alors aujourd’hui personne ne bosse. Du coup, bah on fait un peu la sieste (pour changer !) Fin d’après-midi, on descend voir Gyru et Messet, et regardons un petit film (c’est la seule maison qui a l’électricité…on vous raconte pas les mélanges de câbles de chargeurs). Ils nous informent qu’il y a une fête ce soir dans la communauté d’à côté et que nous sommes les bienvenus. Ahhh bah d’accord, on est carrément partant ! On y arrive à 7h au soir avec un cousin des frangins. C’est bien marrant, ça fait vraiment fête de village. On danse dans la terre, la boue, il y a pas mal de viande saoule et pas mal de coupure de courant !!! L’ambiance y est bonne et nous passons du bon temps. Rémy s’adapte et enchaine même les danses ^^ La fête se fera jusqu’au petit matin. Le lendemain matin, ça sent le départ… nous préparons les sacs et descendons pour participer à la fête de notre communauté. On découvre Messet dans un état bien bien avancé…bien marrant ! C’était lui le gérant du son, du coup il est resté jusqu’à la fin et n’a pas dormi. On repart à la chicha alcoolisé par la liqueur de canne à sucre... ah bah ca décape !! On profite des derniers instants avec tout le monde sur la piste de danse. Quel dommage, les parents ont dû se rendre à Puyo et ne peuvent y participer. Il est 15h, l’heure à sonner pour nous. On embrasse les frères sauf Messet qui dort depuis un petit moment… Le cœur serré, les larmes au bord des yeux, on se dit au revoir. Le moment est très fort. Nous quittons des gens extraordinaires, des gens qui ont tout compris à la vie et qui se battent chaque jour pour garder leur terre et leur culture. Et éviter l’installation des compagnies pétrolières. Des gens, qui nous ont fait réfléchir et évoluer. Une rencontre inoubliable. N’ayant pas de bus direct, nous prenons une voiture en stop qui nous emmène un peu plus loin où passe tous les bus. En chemin, nous croisons Tsama, Maria et Nanky qui sont, eux dans un taxi, direction la communauté. Ni une, ni deux, chacun arrête sa voiture pour se retrouver ! Les au revoir, se feront sur la route. Justine ne pourra pas s’empêcher de pleurer comme une madeleine alors que Rémy gardera ses petites larmes pour lui. Ahh !!! Pas facile de quitter d’aussi bonnes personnes. Nanky change de taxi et vient avec nous jusque Puyo, la ville où nous prenons le bus pour notre prochaine destination Tena !!

Ce fut trois semaines de totale découverte, d’ouverture d’esprit. Trois semaines inoubliables durant lesquelles, nous avons rencontré des personnes superbes. Des personnes qui nous ont montré une autre manière de réfléchir et de voir la vie, une leçon de la vie. Quoi de mieux que d’échanger nos manières de vivre, nos habitudes et nos pensées, que viva el viaje !!!

(pfiouu on a fini d’écrire cette belle aventure)

 
Note : 5.00 - 1 vote



Commentaires
  • par rem's mamam 10/09/2012 Alerter

    J'avais hâte de vous lire et de voir les photos, je ne suis pas déçue. Superbe expérience!!

Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
10/07/2012 | guayaquil | 0 commentaire

GUAYAQUIL, la ville la plus peuplée

Apres tout ce qu'on a entendu sur le passage de cette frontiere, on est pas super rassures. Mais au final, tout se passera parfaitement bien. Et meme mieux, pour plus de securite, on voyagera en premiere classe parmis tous les blancs.Arrives a Guayaquil, il est 5h du mat. On arrive dans un terminal de bus enorme ! Bon faut dire qu'on arrive direct dans une grande ville.... Lire la suite

 
10/07/2012 | La Libertad ecuador | 0 commentaire

LA LIBERTAD

On est parti pour longer toute la cote Equatorienne. Premier stop...Las Salinas, ou plutot La Libertad. Juste a cote et apparement moins cher. On met quand meme un peu de temps a trouver un hoteil dans nos prix. Puis on file a Las Salinas pour profiter de la plage. On arrive sur une plage bordee, de tout son long, d'immeubles qui gache la beaute. Rien d'extraordinaire ! Lendemain, on se ... Lire la suite

 
12/07/2012 | Montañita | 0 commentaire

MONTANITA, village de la fiesta !!!

Montañita, lieu incontournable pour faire la fete en Equateur. Impeccable ! C'est sur notre chemin... continuons sur la cote.On débarque dans ce p'tit village ou ca sent bien le tourisme. On n'y voit uniquement des hotels, des bars, des restos, vendeurs de bracelets brésiliens sur les trottoirs et la plage. Bien que tres touristiques, le lieux a garde tout son charme avec les ... Lire la suite

 
12/07/2012 | Puerto Lopez Ecuador | 0 commentaire

PUERTO LOPEZ et ses baleines

Arrivés sur place, on se rend tres vite compte, que c'est tout de suite plus calme que Montañita. Nous faisons le tour des agences afin de réserver notre tour pour le lendemain. Justine et Rémy, a la rencontre des baleines ! ;) De juin a septembre, les baleines viennent sur la cote de l'Equateur pour la reproduction. Impeccable tout ca !!! Au programme de notre tour, ... Lire la suite

 
12/07/2012 | Santo Domingo Ecuador | 0 commentaire

SANTO DOMINGO et sa communauté

Nous devions faire toute la cote jusque la plage Esméralda... mais bon, la plage ca nous suffit ! Nous décidons de bifurquer un peu avant, et nous voila partis pour la ville de Santo Domingo. Une ville, conseillée par des personnes rencontrées a Guayaquil ! Nous arrivons en fin de journee. Hotel plus que pas cher !! Du 8 $ pour nous deux, mais il n'y a strictement rien ... Lire la suite

 
20/07/2012 | Quito | 0 commentaire

QUITO, la capitale, la mitad del mundo, la fête de la musique et ses environs

Nous arrivons donc vers 22h c'est notre amie Gaby (une couch qu’on avait déjà rencontré à Cusco). Ce soir, elle n'a pas trop de temps à nous consacrer ! Elle doit bosser pour sa boite (elle est productrice pour une grande chaîne tv). Pas de problème pour nous ! On se mange un petit sandwich et au dodo…ça ne va pas nous faire de ... Lire la suite

 
20/07/2012 | latacunga | 0 commentaire

LATACUNGA, la lagune de Quilotoa et le volcan Cotopaxi !

A peine quelques heures suffisent à passer de Quito à Latacunga. Le pays est vraiment petit, tout est donc à la porte d’à côté en comparaison au Pérou ! Nous sommes samedi et notre Gaby décide de se joindre à nous et de profiter un peu de son temps libre avec des personnes aussi « chevere » que ... Lire la suite

 
31/07/2012 | Ambato | 0 commentaire

AMBATO

Ambato est une petite ville au sud de Quito, environ 2h de bus pour y arriver. A défaut de pouvoir nous héberger, Julio (contacté via couchsurfing) nous propose d'être notre guide. C'est avec plaisir que nous acceptons. Il vient à notre rencontre au terminal de bus de la ville. Surprise, il est avec un de ses potes. Hop hop hop, on monte dans leur sorte de van ! ... Lire la suite

 
02/08/2012 | Banos, Ecuador | 2 commentaires

BAÑOS

Arrivés en milieu d’aprèm, bah pas le choix que de se chercher un petit hôtel (po de couch ici !). On a plus ou moins de temps, ce qui nous permet d’en cheker plusieurs. Sans faute, on se trouve un hôtel au top ! Allé 8 $ par personne avec le petit déj. Une grande première pour nous. On a droit également à un billard, ... Lire la suite

 
10/08/2012 | Riobamba | 0 commentaire

RIOBAMBA

Pour Riobamba, nous avons checker couchsurfing, histoire d’économiser un peu (bah, ça coute à force les hôtels !) Nous prenons donc contact avec Jersson,  apparemment sans expérience ! Bah, il faut bien commencer une fois ;) Une fois arrivés en ville, on le contacte, impeccable, rendez-vous à l’université, pour ... Lire la suite

 
15/08/2012 | Quito | 0 commentaire

MARIAGE RICARDO & NATASHA

De retour à Quito, on retrouve Gaby et notre coloc de CouchSurfeurs avec un couple d’Argentin (Fabio et Lucia). Tout est plus ou moins prêt pour le mariage de Ricardo (frère de Gaby) et Natasha….sauf nous ! Evidemment, on voyage à l’arrache et ça va être compliqué de s’habiller. Pour Justine, niquel …Gaby lui ... Lire la suite

 
20/08/2012 | Riobamba | 0 commentaire

RIOBAMBA 2

Après ce beau mariage, on retourne là où on s’était arrêté : Riobamba pour aller voir le plus haut volcan du monde, le Chimborazo ! Volcan qui culmine à 6300 m. Et qui correspond au plus haut sommet du monde si on calcule à partir du noyau de la terre. Va-t-on l’escalader !??? Eheh^^, la réponse est ... Lire la suite

 
05/09/2012 | cuenca | 0 commentaire

CUENCA

Après quelques bonnes heures de bus dans un paysage montagnard extra, surtout pour le coucher du soleil, on arrive à Cuenca. Dans cette grande ville, obligé, on a un couch ! Renseignements pris, taxi qui nous perd, on finit par arriver chez l’ami Joakin. Superbe maisonnette dans un mini lotissement fermé. Tout est beau et bien équipé ... Lire la suite

 
05/09/2012 | Macas | 0 commentaire

MACAS

Macas, retour dans l’Amazonie, plus communément appelé « El Oriente » mais côté Equateur. On arrive en début de soirée et bizarrement bah c’est qu’il ne fait pas ultra chaud, ni humide. Bref, à notre habitude, on recherche un petit hôtel qui fera l’affaire. 2-3 suffisent, on comprend que pour une ... Lire la suite

 
12/09/2012 | tena | 0 commentaire

TENA

Après ces superbes, incroyables, ressourcantes semaines dans notre communauté Shuar, quoi de mieux que de profiter encore un peu de cette Selva verdoyante. Ah bah… quand on aime, on continue ! C’est donc, avec beaucoup de chagrin que l’on quitte Puyo pour Tena, un peu plus au nord. Depuis deux semaines, on sait que l’on est attendu chez une couch ... Lire la suite

 
12/09/2012 | | 0 commentaire

PAPALLACTA et ses thermes

Les 2 chiliennes,  Justine et Rémy partons à Papallacta rejoindre Gaby (eh oui….elle est en repos !). On arrive en début de soirée. Gaby, déjà arrivée, a réservé une chambre pour Elle et Rémy…sans trop chercher (tout est noir dans ce bled, elle a pas voulu aller plus loin toute seule) ... Lire la suite

 
13/09/2012 | Quito | 0 commentaire

QUITO fin...

Tous de retour à Quito, on se retrouve à 9 dans la « Gaby-coloc’os ». On est au max…..il rentre plus personne là. On retrouve notre couple d’argentins préférés Lucia et Fabio (non non, ils ne sont toujours pas partis. La vente d’artisanat et la musique ça fonctionne pas trop mal, alors ils profitent), ... Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

© 2018 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil