Pas encore inscrit ? | Passe oublié

CALI

24/11/2012 | Cali | 0 commentaire |

CALI

Et voilà, nouveau pays, nouvelle destination…BIENVENIDOS A COLOMBIA!!!

Mais alors pour y arriver, c’était compliqué. Laissant Rémy àQuito, qui est cloué sur son lit d’hôpital à 40 de fièvre pour cause de salmonellose, Justine n’a pas d’autre choix que de quitter l’Equateur. Bah oui, le visa arrive à son terme…3 mois déjà ! Nous qui voulions rester plus ou moins 2 mois, bah c’est encore rater ! Justine part donc avec Daniela et Maribet. Arrivées à la frontière, v’là que le visa ne passe pas. Justine a pourtant fait attention de partir avant les 3 mois mais en réalité c’est 90 jours…oui y’a une petite différence. Elle a donc dépassé la date de 2 jours. On lui annonce qu’elle doit rester une nuit le temps que les papiers se fassent, qu’elle va payer et blablabla. Waooo…nan nan nan !!! Dani prend en charge la discussion…hop hop hop dans une petite heure tout est prêt…sans rien payer. L’aventure peut continuer !

Elles arrivent donc à Cali, ville de la salsa et réputée comme l’une des villes les plus festive de la Colombie. N’ayant pas de couch pour le moment, elles essayent tant bien que mal à choper des informations, sans même parvenir à avoir une carte de la ville. On leurs donne le nom d’un quartier : « San Antonio ». Chargées comme des mules, elles prennent une sorte de taxi. De là, un hôtel rapide pour poser toutes les affaires car il fait une chaleur incroyable. Le temps de prendre une p’tite douche et les voilà à la découverte de la ville. Toute l’aprèm, elles essayent en vain d’avoir une carte de la ville…chose impossible ! Du coup, bah elles marchent dans les rues, découvrent les lieux. Ne savant pas si çacraint ou pas la nuit, elles ne trainent pas trop et rentrent à l’hôtel. Sur place, petite mauvaise surprise, Justine retrouve son sacdans une autre position. Résultats des courses : il lui manque à peu près 70000 pesos colombiens ! Ce qui fait environ 35 dollars c’est pas énorme énorme, mais ça fait bien chier ! Petit entretien avec le gars de l’hôtel. Il veut rien entendre l’enfoiré ! Elles comprennent qu’elle ne va rien récupérer. Bon ce sont des choses qui font partis du voyage…faut savoir relativiser ! Elles ne veulent pas rester dans cette endroit peu sure. Elles décident de contacter 2 couch qu’elles n’ont pas réussi à contacter. Pour chance, Andy, les rejoint a l’hôtel, mais il leurs propose pas d’aller chez lui. Pas bien grave, car entre temps, Dani a contacté Valentina qui les invite directement. Parfait, elles prennent un taxi et les voilà enfin de nouveau dans une maison. Elles font la connaissance de la couch et de sa mère Lucy, ah et de la petite chatte aussi, Emma ! Elles papotent et apprennent qu’elles sont ses premières couch ! Il faut bien un début à tout ! Le lendemain, elles décident d’aller en ville car il y a un p’titévènement « la calle del arte », où pas mal de personnes vendent leurs artisanats, jouent de la musique et dansent la salsa ! Ce sera d’ailleurs pour les filles leur premier jour de danse avec un colombien d’une école de danse ! Ah…ils vendent du rêve ! Elles font la rencontre de Diego et Natalia (qui finiront par être de bons potes à nous). Elles enchainent sur les découvertes de talents. Elles s’arrêtent sur un groupe de 10-15 musiciens argentins….excellent ! Elles continent jusqu’à un grand parc en hauteur avec une vue sur la ville de nuit. Elles découvrent un jeu plutôt sympa, à base de caissettes de bières ! Comment ??? Eheheh, il suffit simplement de mettre ses fesses sur la caissette et de se laisser glisser sur la pente en béton ! Et ça fonctionne plutôt bien ! Pause enfant terminée, elles filent dans une pizzeria à l’occasion de l’inauguration. De nouveau, petit concert accompagné de bonnes pizzas, histoire de se remplir l’estomac. Elles sont en forme ce soir….alors direction une salsacothéque (oui ici, dans le monde de la salsa, ce ne sont pas des discothèques).  Lieu incontournable de Cali ! Les danses et le rhum s’enchainent. Aie aie aie, la fête est au point le plus haut ! Il est 2h du matin, ça ferme ! Lendemain bien difficile avec une jolie gueule de bois ! Ba du coup, elles ne feront pas grand-chose de la journée avec une sortie au parc en fin de journée. Elles savent qu’elles doivent partir de la maison de Valentina le mardi soir car elle héberge une autre personne et Rémy doit arriver de retour de sa salmonellose. Suite aux annonces de couch, José les invite chez lui. Au soir, elles décident de le rencontrer autour d’un verre, histoire de faire connaissance. A l’occasion du festival international de la salsa, pendant une semaine, des cours de salsa sont données gratis. Oh bah, quoi de mieux que d’apprendre la salsa dans la ville la plus réputée ! C’est donc le lendemain qu’elles se lèventtôt pour finalement arrivées en retard au cours ! Les voilà sur la piste de danse de 9h30 à 13h. Toutes les heures changent plus ou moins de style. Le niveau et le style de salsa est tout de même bien différents. Trois filles ensembles dans une ville remplies de magasins, bah ça ne pardonnent pas ! Aprèm shopping…ah ça faisait longtemps pour Justine (bah oui, c’est pas vraiment la passion de Rémy et ni d’un voyage en sac à dos d’ailleurs) ! De retour chez Valentina, elles font leurs sacs pour changer de « casa ». Pour bien faire, José vient les chercher en voiture. Plutôt marrant car c’est une petite voiture et faut y faire rentrer 3 filles, 1 gars et 6 sacs…bah, c’est pas le plus simple ! Elles passent donc la soirée chez lui autour d’un p’tit vin rouge à papoter.

Pendant tout ce temps, Rémy s’est remis de la salmonellose. Une semaine d’hôpital, 6 jours de grosse fièvre, courbatures et mal de crane. Une sale aventure qui se finit bien. Avec quelques frayeurs quand il faut expliquer aux infirmières leurs boulots. Et merci à l’assurance d’avoir tout pris en charge (sinon ça aurait bien claqué le budget « vacances »). Pour le coup, Rémy sait bien que son visa est bien passé. Et pour pas avoir d’emmerde à la frontière, le mieux est de faire un visa de sortie de 48h à l’immigration. Mais pour ça, il faut un billet de bus pour preuve de sortie du pays. Parfait, il compte prendre un bus direct pour Cali pour économiser du temps. Et ba nan….on est le weekend et les agences qui font les trajets directs Quito – Cali sont fermées. Avec Gaby, ilsnégocient, ilsnégocient pour le visa….rien n’y fait. Faudra revenir lundi. Mais du coup, plus de place dans le bus direct. Ahhh…quelle merde ! Ok…changement de programme ! Il part donc pour faire le mêmeitinéraire que les filles. Au final, billet de bus et prolongation de visa en poche…tout rentre dans l’ordre. Avant de partir, Rémy craque et achète un mini-ordinateur pour pouvoir écrire le blog plus facilement et pour être en contact avec Gaby plus souvent (ah l’amour !!!). Voilà….Rémy a une date et un horaire de départ de Quito….dur dur ! La séparation avec Gaby est très trèsrude pour les 2, les larmes ont coulé. Mais les plans de retrouvailles sont déjà planifiés pour que l’attente soit moins longue. La tête ailleurs et le cœur serré, Rémy part pour la frontière en solo. Il finira par rencontrer un couple d’argentin et trois colombiens avec qui il passera tout le voyage. Première approche des Colombiens superbe.

Rémy arrive donc à Cali. Il contact Justine pour avoir l’adresse exacte et se fait mêmeemmener par les amis Colombiens rencontrés dans le bus. Avec des infos plus ou moins bonnes de Justine (« c’est un grand immeuble nouveau »…c’est tout un quartier de nouveaux immeubles !), il arrive tant bien que mal a trouvé et débarque bras ouvert. Et quelle plaisir de tous se retrouver ! Il fait la connaissance de José. On reprend des nouvelles l’un de l’autre et en français….quel plaisir et facilité !Il fait une chaleur incroyable et José nous propose d’aller se rafraichir dans la piscine (du pâté d’immeubles). Woowooo….quelle bonne idée ! On traine pas, tous à l’eau ! Ah oui, c’est ça aussi les vacances ! Après une bonne heure à se relaxer dans l’eau, José nous annonce qu’il doit aller bosser…un « ratito » (= un peu). On file faire la popote, José s’en va. Un peu plus tard, on apprend que l’électricité de l’appartement va êtrecoupée, il a pas payé ! Au retour de José, il nous propose de faire de nouveau nos sacs pour aller au soir à la maison de sa mère. Tout est prêt pour le changement, de nouveau, de maison. Mais ça se fera ce soir. Avant, nous partons en ville pour que Rémy puisse découvrir un peu aussi. On se promène dans la ville et là, on rencontre le couple d’argentin avec qui Rémy a voyagé dans le bus pour venir à Cali. Eux sont avec un couch qui va leur faire découvrir la ville. Adjugé vendu, on part tous ensemble ! Direction le parc avec le mirador où l’on voit toute la ville de nuit et un parc où sont installées de grandes statues de chats. L’histoire: un grand chat à l’entrée et plein de chattes dans tout le parc avec une histoire pour chacune d’elle sur leur technique pour draguerlemâle. La ballade super cool, avec découvertes de belles choses et bonne sympathie avec les argentins…c’est vraiment le top ! Malheureusement, ils ne peuvent pas rester bien longtemps, ils enchainent direct leur voyage pour une nouvelle nuit de bus direction la cote des Caraïbes (courageux, après tant d’heures de bus, enchainer !) José nous rejoint, on traine pas et filons transférer nos sacs dans la maison de sa mère. Une maison bon chic bon genre, mais un peu kitch ! Bon on chipote pas…on est au top ici ! On traine pas et on file direct manger une pizza pour enchainer dans le bar d’un pote de José, Steeve. Un p’tit bar bien sympa où les tables sont installées à l’extérieur. Ce sera soirée au rhum. Eh oui, Colombie…un pays de rhum ! Première bouteille passe trop vite. Ok, la petite sœur est commandée (autre bouteille vous comprendrez). Généralement, celle-ci calme un peu ! Pas manqué. On est tous bien joyeux sauf notre Maribet de compet qui ne boit aucun alcool. Grosse belle soirée à délirer et à enchainer les danses. Le bar ferme, on rentre chez la madré (pour chance, elle n’est pas là pour quelques jours), José nous sort une liqueur de Maracuja. Devinez qui se charge du service…Rémy ! Pour faire « plaisir », Justine prendra un verre pour gouter ca…elle en a déjà bien assez. Quant à Rémy, lui veut enchainer mais il a perdu l’entrainement avec son séjour a l’hôpital. Heureusement, les filles et José suivent un peu. Résultat des courses, grandes surprises, nous sommes malades tous les 2, à tour de rôle, on skoite les toilettes ! Oh bah ça arrive ! Du coup, le lendemain, même pas de gueule de bois. Rien de tel qu’un bon p’tit déj...à midi...pour être en forme. Dans l’aprèm, on file dans un parc…où l’on jouera au « jodete » (jeu du voyage des Chiliennes !) et où l’on fera une bonne sieste. Le soleil se couche, on se décide à reprendre le bus direction le centre. José nous prend au passage et repartons transférer de nouveau nos sacs dans son appartement (et oui, la facture a été payé !) Et là, on découvre que tous les poissons de son aquarium sont mort…ah ba oui, une journée sans oxygène, ils ont pas aimé. Oupsss…plus ou moins en forme, on part à la salsacothéque. Rémy découvre le talent des gens de Cali en terme de salsa…ouai bah on en prend quand même plein les yeux ! Soirée de nouveau au rhum mais bien plus soft. Alors que Justine y va doucement, Dani et Rémy sont de nouveau bien joyeux ! Alors que nous sommes en voiture pour rentrer, un Mac Donald croise notre route. Oula, ni une, ni deux, la voiture est garée. Et nous voilà àdéguster un bon sandwich bien gras et chimique comme on aime, après 6 mois de voyage ! « Que rico ! » Lendemain, José nous emmène plus vers le nord de la ville car il doit y travailler (il est informaticien, au faite). Ce qui nous permet un peu de visiter ce côté de la ville. Au vue de la chaleur, ça va plutôt vite. On se met à une table pour déjeuner. On restera dans ce même resto, jouant à notre jeu de compet : le « jodete » ! Travail terminé, José nous prend au passage et nous annonce qu’il ne peut pas circuler de 17h à 20h (règlementation de Cali avec les numéros de plaques pour diminuer la circulation). On se gare donc dans un centre commercial et filons voir le festival international de salsa (quelle chance, on est pile poil à Cali la bonne semaine !). Une fois encore, on en prend plein les yeux, quel bonheur !!! Natalia nous rejoint. Le spectacle se termine, nous partons tous en direction du bar de Steeve. On commence par la bière, puis s’enchainent les verres de rhum (oui…ok, Cali, c’est la fiesta !). Diego et Valentina nous rejoignent aussi, histoire de profiter de notre dernière soirée à Cali. Comme d’hab, la boisson coule et l’ambiance est au top !!! On leur propose de nous suivre au village de Salento. Tellement l’entente et l’ambiance est bonne, tout le monde est bien motivé. Parfait !!! Lendemain, rendez-vous prit, on se retrouve tous et prenons la route pour Salento, petit village plus au nord.

 



Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
24/11/2012 | Salento | 0 commentaire

Village de SALENTO

A notre grande surprise et pour notre plus grand bonheur, Valentina, Natalia, Diego et José sont bien au rendez-vous pour se joindre à nous pour le week-end à Salento. Petit village qui se situe à environ 4h au nord de Cali. Ce n’est pas à 2, ni à 4, mais bel et bien à 8 que nous continuons notre voyage ! « Ok, à 9h, on ... Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

© 2018 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil